Question #7: pente maximale

En N, quelle est la pente maximale en %?

Disons-le tout de suite pour commencer, la pente ne dépend pas de l’échelle. Ma réponse ci-dessous est donc en principe valable du Z au IIm. Toutefois, la légèreté des machines en N et Z peut avoir comme conséquence une diminution de la puissance qui peut nécessiter de réduire la pente.

La pente étant le rapport entre la dénivellation (distance verticale) et la distance horizontale mesurée à plat, elle n’a pas d’échelle. Elle s’exprime en % ou en %o lorsque les valeurs sont faibles (ce qui est généralement le cas pour les chemins de fer. Une pente de 2% signifie que la voie s’élève de 2cm par mètre et ceci est valable pour la réalité ou n’importe quelle échelle.

Coup d’œil à la réalité

La pente ne dépendant pas de l’échelle, la pente maximale à respecter en miniature est théoriquement la même que la pente observée en réalité. Le tableau ci-dessous n’est pas exhaustif et donne quelques idées approximative de pentes maximales dans la réalité pour différents types de lignes. En miniature, on pourra donc viser les mêmes valeurs:

Type de ligne Pente maximale
Ligne de plaine 2%
Ligne principale de montagne (ex: Gothard, Lötschberg) 2.5% – 3%
Ligne à grande vitesse 3.5% – 4%
Ligne secondaire à voie normale 4.5% – 5%
Ligne à voie étroite, tramway 7%
Crémaillère max 48% au Pilate!

Étonnamment les LGV peuvent avoir des pentes très importantes. Les TGV ont en effet besoin de lignes bien droites pour pouvoir rouler vite, mais on suffisamment de puissance pour leur permettre de grimper des pentes bien plus importantes que les trains conventionnels. Si les lignes secondaires peuvent avoir des pentes plus raides que les lignes principales, c’est souvent parce que les trains qui y roulent sont plus court, voire maintenant souvent composés d’automotrices et non de rames tractées.

En miniature

En miniature, les pentes sont les mêmes!

Un bémol doit toutefois être apporté: les courbes en miniatures sont beaucoup plus serrées que dans la réalité ce qui a pour conséquence d’augmenter fortement les frottements. C’est particulièrement vrai lorsque l’on fait des rampes hélicoïdales. Dès lors, il vaut mieux ne pas dépasser une pente de 3%, voire 2.5%.

La pente maximale en miniature dépend aussi de la puissance des locomotives et de la qualité de roulement du train. Dès lors, avant de construire votre réseau, faites quelques tests pour vos pentes.

« Article précédent
Article suivant »

2 commentairesRépondre ou commenter →

  1. Encore un très bon article

    Reply
  1. Question #7bis: comment calculer la pente? | Le monde ferroviaire de Christophe

Commenter